Raid IGPN : Témoignage d'une étudiante en 3e année de Bachelor à Paris

  Retour

RAID IGPN : TÉMOIGNAGE D'UNE ÉTUDIANTE EN 3E ANNÉE DE BACHELOR À PARIS

Comment les BGVN3 de Paris vécu une semaine sur le terrain pour développer compétences techniques et humaines

Toujours sur le thème du Raid IGPN, cet événement où des étudiants en troisième année de Bachelor en Gestion et Valorisation de la Nature se retrouvaient en pleine nature pour apprendre et développer de nouvelles compétences techniques et humaines, nous vous proposons le témoignage de Jade, de l'IGPN de Paris. Elle était en immersion dans le Vercors avec ses camarades de promo.

 

Témoignage de Jade, étudiante en BGVN3 à l’IGPN de Paris :

« Waouh ! C’était physique, mais passionnant ! On a eu droit à deux semaines pour nous procurer le matériel de base, sachant que nous devions être coupés de tout : alors on a récupéré des cartes, des boussoles, un réchaud à gaz, des couvertures de survie et autres. le premier jour, on a commencé par 7 heures de rando pour nous rendre au refuge de départ. On a vécu en fonction du soleil et des ressources à notre disposition, ce qui nous a forcés à nous serrer les coudes. J’étais la seule fille du groupe, mais ça a été pour moi… D’un point de vue faunistique et floristique, j’ai vraiment adoré. le moment plus magique a été l’observation de différents aigles au milieu de ce superbe paysage montagnard ! Pour bien avancer dans nos travaux futurs une fois rentrés au campus, nous avons tenu un carnet de bord. Ça nous a permis de noter toutes nos rencontres (les acteurs locaux sur la thématique environnementale, les chasseurs, le responsable du refuge, des gens hyper intéressants. Nous avons aussi amassé pas mal d’observations sur les espèces animales et les variétés de plantes endémiques. Notre Raid était très axé sur la survie, avec une préparation très soigneuse de notre prof d’écologie qui connaissait très bien la zone et a bien balisé notre aventure afin de s’affranchir de tout risque. Cette semaine est passée très vite, mais elle nous a offert de magnifiques souvenirs, tant humains que naturalistes. »